Quelle aventure !

A bientôt 60 ans et fort d’une expérience de plus de 40 ans, acquise dans mes ateliers à fabriquer des milliers de tables, il était temps de passer à autre chose.

J’ai imaginé « ROBELOT ». Terminé les nombreuses tables anonymes et si je donnais une âme à seulement quelques unes ? Ou plutôt, si je permettais à l’âme de certains arbres de survivre sous la forme d’une table.

Un arbre, une table, l’histoire de celui-ci transmise par celle-ci.

L’idée est là. Il faut maintenant la mettre en œuvre.

Cet arbre unique, transformé en un seul plateau de table, il lui faut un piétement remarquable, digne d’une parfaite alchimie.

C’est cet ensemble qui a capté votre regard et retenu votre attention.

Merci à Marie Deley, jeune designer qui a imaginé cette harmonie. Merci à Jean-François Bazin qui par sa connaissance de la Bourgogne, a été attentif à ce chêne : Cîteaux aux Échardons et a transcrit ce que cette table lui a dit de son arbre. Un grand merci à toutes les personnes, artisans, collaborateurs qui ont accepté de mettre en commun leur savoir-faire particulier pour obtenir cette œuvre.

Amoureux de notre patrimoine, curieux de notre histoire, attentifs à notre culture : qui de mieux que les anciens pour nous transmettre ces enseignements ?
Une ROBELOT dépasse largement la définition d’une table ordinaire.

Les œuvres ROBELOT offrent une seconde vie à certains arbres patriarches. Elles nous permettent d’hériter de sérénité, sagesse, patience, toutes les qualités spirituelles de ces témoins d’une partie de notre histoire de France.

Pascal ROBLOT